Projet d’établissement


Préambule : L’école communale de On/ Hargimont a toujours joui d’une bonne réputation axée sur la qualité de l’enseignement dispensé et sur la rigueur des apprentissages. L’équipe éducative a toujours eu pour but d’amener chaque enfant au maximum de ses possibilités, en lui faisant prendre conscience de sa propre valeur. Pour ce faire, elle se réunit régulièrement en concertation pour organiser les diverses activités et projets, et assurer une continuité constante de l’enseignement.Le P.O. a souhaité développer un enseignement en immersion linguistique en néerlandais, tout en gardant la section francophone, dans l’implantation de Hargimont. Nous avons dû dès lors, considérer le projet d’établissement en 2 parties distinctes : l’une consacrée à l’implantation de On, l’autre consacrée à l’implantation de Hargimont.

Projet d’établissement de l’implantation de On:

Le projet d’établissement définit l’objectif prioritaire de notre école : apporter aux enfants des savoirs, des savoir-être, des savoir-faire et des savoir-devenir en les rendant autonomes et responsables.

Notre école a à cœur d’offrir un milieu de travail convivial où les règles en usage sont basées sur la tolérance et le respect des autres. L’équipe veille d’une manière égale au bien-être et au devenir de tous les enfants quelles que soient leurs origines sociale, culturelle, philosophique, raciale,…

Le rôle éducatif de l’école ne peut être que complémentaire à celui des parents.

L’école collabore étroitement avec le centre PMS.

Comment réaliser nos buts ? Nos méthodes au quotidien.

1. Compétences disciplinaires et transversales

Nous développons les différentes disciplines (français, mathématique, éveil historique, géographique, scientifique et artistique) grâce à

–          la pédagogie active, participative, différenciée, interdisciplinaire, au droit à l’erreur

–          la continuité des apprentissages par la construction de référentiels durables et l’harmonie dans l’emploi des manuels scolaires

–          l’évaluation formative pour amener l’enfant à identifier son erreur et permettre à l’enseignant d’organiser la remédiation.

2. Découverte, production et création

La production d’écrits tente souvent de se baser sur des situations vécues. Une place importante est donnée à la découverte, à la création et à la production:

–          ateliers artistiques

–          ateliers d’écriture

–          ateliers 5/8

–          réalisation de bricolages de fêtes

–          expériences scientifiques

–          ateliers informatiques dès la maternelle

–          recettes culinaires

–          …

3. Articulation « pratique » / « théorie »

Par l’observation, la recherche, la manipulation, l’expérimentation, le jeu, l’enfant passe continuellement entre la pratique et la théorie et inversement. Il  est aidé dans son évolution par :

–          affiches dans la classe

–          utilisation d’un cahier de théorie- synthèses (ou farde)

–          utilisation de réglettes, bouliers, cubes,… pour les nombres

–          utilisation de matériel (géoplan, tangram, balances, mètres…)

–          développement de l’autonomie: du devoir journalier en 1° primaire vers le journal de classe hebdomadaire en 6° année.

L’étude à domicile est aussi sollicitée comme moyen de fixation des matières et méthodes apprises en classe.

4. Equilibre travail individuel et collectif

Différentes pratiques pédagogiques sont mises en place pour permettre à chaque enfant de progresser :

–          activité introduite par une situation mobilisatrice

–          défis, projets

–          différenciation des apprentissages

–          travail des enfants individuellement ou par groupe

–          aide aux enfants pour les devoirs avec une enseignante de l’école ou en collaboration avec l’Espace Parents-Enfants

–          moment de remédiation

  • travail individuel ou groupes de besoin
  • fichiers de remédiation autocorrectifs (à mettre progressivement en place)
  • tutorat : aide d’un élève plus avancé à un élève plus faible
  • aide extérieure (bénévolat d’une ancienne institutrice et enseignant en « fourche »)

–     travail par ateliers

L’organisation en groupe ne constitue pas une fin, mais un moyen de :

Stimuler la coopération entre les élèves

  • les grands prennent en charge les petits
  • les petits prenant les grands comme référence

Faire sortir les enfants de leur égocentrisme

  • en les habituant à d’autres enseignants
  • en leur permettant de côtoyer d’autres élèves qui ne sont pas de leur classe
  • en découvrant d’autres locaux de classe

–          organisation de l’année complémentaire

  • traitement pédagogique adapté
  • confection d’un dossier pédagogique pour chaque élève concerné
  • changement d’enseignant (lorsque c’est possible)

5. Obligation de participer à la certification

Nous pratiquons l’évaluation continue via le journal de classe, le bulletin (pour 4 périodes) et les réunions de parents.

Par ailleurs, nous participons aux évaluations formatives de fin de 2e primaire et fin de 4e primaire proposées par la Commission de Travail sur les Evaluations (CTE), aux évaluations externes de 2e et 5e primaires proposées par la cellule de pilotage de la Communauté française et aux évaluations externes certificatives pour l’obtention du Certificat d’Etudes de Base (CEB) en fin de 6e primaire.

6. Eveil aux professions

L’école met tout en œuvre pour permettre aux enfants de découvrir, dans une juste mesure, différentes professions :

–          accueil de personnes ressources dans les classes

–          avocat à l’école

–          jeunesses musicales

–          visite de l’hôpital

–          participation à l’opération « Place aux enfants »

–          visites lors des classes vertes ( carrière, chèvrerie, escargotière, poterie, menuiserie,…)

7. Accès aux médias

L’école donne aux enfants l’occasion d’accéder aux médias :

–          revues pédagogiques destinées aux enfants

–          bibliothèque communale dans l’implantation

–          journaux au 4e cycle

–          utilisation de l’espace informatique avec accès à Internet si nécessaire

–          utilisation de logiciels de lecture et mathématique

–          utilisation du projecteur multimédia, du lecteur DVD pour le visionnage d’émissions scientifiques, 2 tableaux blancs inetractifs

–          accès à la télédistribution

–          site Internet propre à l’école

–          ordinateurs dans toutes les classes

–          séances de cinéma et de théâtre

–          journal des enfants offert par l’école aux élèves de 5e et 6e années

–          …

8. Activités culturelles et sportives

L’école garde pour objectifs de :

–          assurer un développement corporel harmonieux en pratiquant différentes activités physiques régulières dès la maternelle et en primaire :

o   psychomotricité

o   natation de la 1ère à la 6e primaire

o   gymnastique au sol et sportive

o   sports

o   jeux

o   escalade (mur et maison d’escalade dans l’implantation)

–          assurer un développement corporel harmonieux en pratiquant différentes activités physiques ponctuelles:

o   Journées sportives

  • cross
  • école 6 sportive
  • en sport aussi, une ardeur d’avance
  • salon des sports

o   pro vélo

o   marche sur Marche

o   vacances de neige

o   marche du souvenir

–          promouvoir l’ouverture à la culture : ouvrir l’école sur le monde extérieur en attisant la curiosité et l’esprit critique :

o   théâtre

o   cinéma

o   visite au Crié (Centre Régional d’Initiation à l’Environnement)

o   visite de musées

o   excursions

o   projet culturel

o   projet philosophique

o   vacances de neige

o   classes de mer

o   classes vertes

o   visite de la ville de Marche

o   opération Place aux enfants

o   expositions

o   sécurité routière

9. Citoyenneté

L’école a conscience qu’elle prépare l’enfant à devenir un citoyen responsable. Elle veille à l’y sensibiliser :

–          cours de politesse

–          commémoration (Armistice, marche du souvenir,…)

–          animations sur le respect

–          collations saines

–          tri des déchets

–          charte de classe

–          charte d’école

–          charte de réfectoire

–          respect des personnes, du matériel et de l’environnement

–          élection d’un délégué de classe ou d’école

–          conseil de classe

–          projet de parrainage ( Tibet,…)

–          formation MEGA (Résister aux drogues et à la violence),

–          CAP 48,

–          télévie,

–          sclérose en plaques,

–          travail avec le PSE (Promotion de la Santé à l’Ecole) (hygiène dentaire, opération eau, poux, visite médicale,…)

–          collaboration étroite avec le PMS

–          Bebat

–          Récupération des cartouches d’encre

–          opération friandises

–          opération un enfant, un jouet

–          opération arc-en-ciel

–     animations du planning familial

L’école participe à un projet d’insertion sociale dans la vie associative locale pour jeunes adultes porteurs de handicaps. Ce projet « Renforts » est un service de l’ASBL Andage.

Tous les vendredis matins, de jeunes adultes porteurs de handicap mental et/ou physique, capables et désireux d’intégration sociale, viendront, accompagnés par leur éducateur, aider le personnel de cuisine.

L’école, dans son rôle citoyen, veillera à nouer des relations harmonieuses entre les enfants, les enseignants, le personnel et les jeunes du service Andage, afin de les intégrer au mieux dans la vie sociale.

10. Ouverture sur le quartier

L’école veille à s’ouvrir sur son environnement proche :

–          fancy-fair,

–          marché de Noël,

–          fête du printemps (friandises aux 4 x 20 ans du village)

–          souper d’école,

–          promenades,

–    …

11. Activités favorisant les habitudes alimentaires saines et les activités physiques régulières (label Manger bouger de la Communauté française)

Dès la maternelle, outre les différentes leçons d’éducation physique obligatoires (voir point 8), l’école met en place différentes actions favorisant un développement corporel harmonieux :

–          collations collectives et/ou  règles de classe pour le choix des collations + fontaine à eau.

–          leçons spécifiques sur l’alimentation  saine + collaboration avec des personnes ressources (mutuelles, PSE (Promotion de la Santé à l’Ecole), cellule communale Santé, IDELUX).

–          mise à disposition d’espaces sécurisés et de matériel adéquat pour des récréations et des « après quatre heures » actifs (petits jeux : ballons, raquettes, échasses, diabolos, …)

–          participation à diverses organisations sportives (Adeps, Province, Commune).

–          des leçons de natation dès la 1ère primaire

–          meilleure gestion des déchets et des emballages (règles d’école, partenariat d’IDELUX).

–          petit déjeuner malin de la rentrée (céréales, fruits, jus, produits laitiers,…)

–          regroupement des heures d’éducation physique (au centre culturel et sportif de Marche) sur une après-midi pour les 8/12 ans.

–          gourdes fortement préconisées, bouteilles en plastique contenant de l’eau ou du jus de fruits, utilisation de l’eau du robinet.

–          interdiction des berlingots et des canettes à l’école.

–          pas de collation à la récréation de l’après-midi (mais bien à la garderie après 4h).

–          préparation de collations collectives en maternelles (activités culinaires)

12. Sanctions en cas de «  non respect »des règles élémentaires de discipline.

Dans le respect des dispositions du règlement d’ordre intérieur, les élèves sont susceptibles de se voir appliquer une sanction disciplinaire notamment pour tout acte, comportement ou abstention répréhensibles commis non seulement dans l’enceinte de l’établissement, sur le chemin de celui-ci ou dans le cadre d’activités scolaires organisées en dehors de l’enceinte celui-ci, si les faits reprochés ont une incidence directe sur la bonne marche de l’école.

Exemples :     

  • le fait de perturber sciemment le bon fonctionnement de la classe, des rangs, du repas, des récréations par des remarques, des gestes ou des actes inappropriés.
  • tout coup et blessure porté sciemment par un élève à un autre élève ou à un membre du personnel de l’établissement.
  •  le fait d’exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel de l’établissement une pression psychologique insupportable, par menaces, insultes, injures, calomnies ou diffamation ainsi que le racket à l’encontre d’un autre élève de l’établissement.
  • tout acte de violence sexuelle à l’encontre d’un élève ou d’un membre du personnel de l’établissement.
  • le fait de détenir et/ou de faire usage d’une arme.

–          Les sanctions prises peuvent aller de (liste non exhaustive) :

–          Simple remontrance verbale.

–          Travail supplémentaire à effectuer en récréation. (Fiche de réflexion)

–          Travail supplémentaire à effectuer en récréation. (Exercices supplémentaires)

–          Travail supplémentaire à effectuer en récréation. (Punition)

–          Travail d’intérêt général.

–          Travail supplémentaire à effectuer à la maison. (Exercices supplémentaires)

–          Travail supplémentaire à effectuer à la maison. (Punition)

–          Exclusion de la classe pour effectuer le travail normalement prévu en classe, dans une autre classe.

–          Exclusion de la classe pour effectuer le travail normalement prévu en classe, dans le bureau de la Direction.

–          En cas de perturbation du temps de repas, interdiction de la possibilité de rester à midi.

–          Interdiction de participer aux activités extérieures d’un jour organisées par l’école (Sortie sportive, cinéma, théâtre, excursion, …).

–          Interdiction de participer aux activités extérieures de plusieurs jours organisées par l’école (classes de mer, de forêt, de neige).

–          Exclusion définitive.